Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 00:00

Un peu décalquée du voyage, je débarque à Cotonou à 4h du matin.

Encore des formulaires à remplir avant de pouvoir sortir de l'aéroport et de goûter à la chaleur étouffante de l'Afrique.

Il y a quelques heures, il faisait encore 5°, je viens d'en prendre 30 de plus...

 

Joie de retrouver Laurent tout bronzé qui va me conduire jusqu'à leur appartement. Sur la route je découvre Cotonou, les cabanes construites à l'arrache qui font office de maison. Certaines personnes dorment dehors. Il est 4h du matin mais il y a une certaine animation dans les rues. Les rues, parlons-en : des bosses et des trous, des dos d'âne que je préférerais appeler "dos de chameau" à te faire décoller de ton siège quand tu roules dessus.

Mais, je suis au Bénin et tout va bien !

 

Cotonou est une grande ville qui me fait l'impression d'être un grand chantier. Les maisons sont toujours de plain pied, faites de béton pour les plus top et de toles pour les autres...

Mais la spécialité du coin, c'est quand même les motos ! Dès 5h du matin, un grondement monte de la rue, et pour cause, ici tout le monde se déplace en moto. Ils sont un deux, trois, même quatre sur une seule moto, sur une, deux, trois, quatre voire cinq voies. Pas de code de la route, ni de priorités à droite, juste le klaxon qui indique "je passe", "pousse-toi", "merci" selon les circonstances...

 

rue1.jpg

 

 

 

Je flippe quand je dois passer par le périph à Paris. Ben Paris, à côté de Cotonou, c'est Disneyland niveau circulation.

Le plus incroyable, c'est quand même ce qu'ils transportent sur leurs motos. Le plus soft, c'est les familles : une mère avec un ou deux ou trois enfants. Après ce sont les marchandises... des cartons, des pneus, des bidons d'essence plein (j'ai vu un gars se ballader comme ça avec une dizaine de bidons... il a pas intérêt à allumer sa clope à ce moment-là)

J'en ai vu un (toujours sur sa moto, mais ce n'est pas lui qui conduisait, ouf) qui portait une vitre (genre 1m sur 2). Et les vedettes ds l'histoires ce sont les femmes qui portent des paniers immenses remplis de marchandises atteignant facilement 30 kilos. (ah oui, j'oubliais... avec un bébé dans le dos)

 

rue2.jpg

 

Lui, il transporte du poisson congelé... Mmmh, vue la température extérieure, je garantis pas la fraicheur du produit à l'arrivée....

 

 

_MG_8203.JPG

 

Les motos avec un homme au tee-shirt jaune sont des zem, les motos-taxi du Bénin...

 

 

Le dimanche pour mes amis est le jour où ils vont se détendre à la mer. L'occasion pour eux de retrouver des amis (pour la plupart, des expatriés) et de profiter des vagues !

Le coin où nous allons étant un lieu privilégié pour les touristes, des béninois sillonnent les plages en vendant toutes sortes de choses : des noix de coco, des coeurs de palmiers, des bijoux, des chaussures...

Numériser 66

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog elvine
  •   le blog elvine
  • : Les zaventures d'Elvine
  • Contact

Elvine ...


On me demande souvent...
"Mais pourquoi avoir choisi Elvine, comme pseudo ??? "

Et là, je vous répondrai:
"Mais parce que c'est comme ça ma bonne dame!"
Mais je pourrais vous dire qu'il s'agit aussi de mon 2è prénom (si, si!) que je porte en l'honneur d'une religieuse, qui, du temps de ma maman allait, de maison en maison sur sa belle mobylette, visiter et soigner les malades...

Voili voilou, vous savez tout!

Recherche

C'est par là!

Archives

Articles Récents

Coucou les gens!